oulala arrive à Breil ¡

gifcarré

Du 18 juin au 2 juillet 2017 ; c’est avec détermination et enthousiasme que s’installe la deuxième édition de oulalamaisqu’est-cequec’est¿ dans la commune de Breil-sur-Roya dans les Alpes Maritimes.

À l’instar de la première édition du projet qui s’est déroulée en février 2015, l’équipe de jeunes artistes investit un village en long, en large et surtout en travers ! Cette manifestation itinérante est née d’un constat : un besoin urgent de retrouver les artistes face à face avec ceux qui, tiennent le rôle de partenaires idéaux dans l’acte de création et restent trop souvent oubliés : les publics. Du balai les intermédiaires ! Ici, artiste rime avec disponibilité et public avec proximité. Une programmation arborescente menée par les artistes pendant deux semaines dans l’espace public et les institutions – collège, hôpital, bibliothèque municipale – positionne les habitants au cœur des préoccupations artistiques.

Il y a, dans le fait d’investir un terrain dépourvu d’espace consacré à l’art (musée ou galerie par exemple) un enjeu de création palpitant : un potentiel de possibles doublé d’une attitude bienveillante qui favorisent l’idée de l’art comme expérience rafraichissante et émancipatrice. Nous aimons penser l’art comme une carte Joker qui nous permet non plus d’évaluer à la mesure du « mieux » ou du « moins bien » mais justement d’accepter le « différent », le « juste à côté ».

Comment tenter de regagner ces espaces ruraux désertés par l’art contemporain et la vie culturelle ?

Vite ! Vite ! Sortir de la ville ! Pour ce vol.2, les Breillois partagent temps, espace, culture locale et amour du territoire pour accompagner et produire des créations originales et in situ en collaboration avec les artistes. Une mutualisation transversale des savoirs(-faire) qui redonne un peu d’humanité au système, parfois anxiogène, de l’art contemporain. Oscillant de la sphère privée à la sphère publique, le binôme artiste-habitant se construit grâce à leur générosité respective. De l’envie de témoigner et de partager, se dégagent des enjeux esthétiques manifestes : une réflexion autour des limites entre l’espace de création et l’espace de réception d’une œuvre – qui, de l’artiste ou de l’habitant, accueille l’autre ?

Un positionnement vis-à-vis des méthodes de production dans le champ de l’art quant au rôle sociétal qu’il peut assumer.

Au programme : marathon danse 6h chrono, conférence-performance sur le lac, atelier customisation de housse pour voiture, exposition collective dans les deux chapelles du village, installation vidéo dans le moulin à huile et bien d’autres surprises viendront agiter les habitudes des villageois.

Le samedi 24 juin, c’est sous le chapiteau que l’équipe propose une « mi-temps » dans l’aventure oulalamaisqu’est-cequec’est¿, invitant les citoyens des villes et les villages alentours à venir prendre la température : depuis la kermesse de l’école primaire, visites guidées par les artistes, performances et concerts de musique expérimentale, stands de boustifaille et boissons locales au rendez-vous !